Affichage des articles dont le libellé est inspiration. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est inspiration. Afficher tous les articles

vendredi 1 avril 2016

L'inspiration body positive de mars 2016

EH BEN MES ENFANTS ! Le moins qu'on puisse dire c'est que le printemps est porteur de bonnes nouvelles, il s'est passé un paquet de trucs chouettes en termes de body positivity au mois de mars, et ça m'fait plaisir de vous en faire une liste pour bien commencer le mois d'avril, même si elle n'est pas forcément (et heureusement ?) tout à fait exhaustive, ni tout à fait chronologique ;)

ENJOY :D

La réponse de cette créatrice "plus size", Christina Ashman...



... à cette grotesque caricature de fringues "grande tailles" vendues montrées sur une femme mince :



Tout est dit : fuck votre grossophobie, fuck le body shaming.

La découverte de Shalom Nchom, make-up artist pas comme les autres grâce à cette vidéo



Victime de graves brûlures durant son enfance, cette jeune femme a appris à camoufler les cicatrices de son passé. Mais mieux encore, elle a appris à s'aimer autant avec, que sans.

La puissante histoire de Silvana Lima, championne de surf "pas assez belle pour les sponsors"



"Pas assez belle pour décrocher un sponsor" en 13 ans de carrière, la meilleure surfeuse du Brésil raconte son parcours auto-financé, et sa passion. Une inspiration pleine de force... et de beauté :)

GabiFresh et Michelle Brooks couverture d'Ebony Magazine




Accompagnées de Chrisette Michele et Jazmine Sullivan, GabiFresh et Michelle Brooks ont fait la couverture d'Ebony Magazine, dans une mise en scène qui n'est pas sans rappeler la flamboyance de la dernière chanson, et du dernier clip, de Beyoncé : Formation !

Gabourey Sidibe dans V Magazine



Cette formidable actrice à la répartie cinglante quant à toute la grossophobie, et au racisme, dont elle est régulièrement la cible, va en énerver plus d'un.e avec ce shooting... Mais nous, la voir ainsi, ça nous fait très plaisir, parce qu'elle est ca-non.

Cet article d'Allure qui nous fait découvrir 10 model.e.s pas comme les autres !


 

Sélection, une fois de plus, un peu trop blanche... mais qui a le mérite de montrer des personnes non-jeunes, non-valides et totalement excentriques ! Je spoile pas tout, cliquez ;)

La couverture #blackisbeautiful de Vogue Espagne




Bien que je m'interroge encore sur la mise en scène un brin racoleuse autour de "la reine de l'Afrique", il est important de noter qu'un magazine aussi mainstream et influent titre "Black Is Beautiful", fasse poser une mannequin franco-ivoirienne (Aya Jones) au Botswana avec des tresses cornrows... à l'heure ou la mode et les personnalités blanches s'approprient allègrement ces codes (coucou Kim K et ton tuto des "boxers braids" !)... je me dis que c'est un grand pas symbolique. Mais j'ai peut-être tord. Et je veux bien un avis de personne concernée sur le sujet, car le mien n'est pas franchement valable, et j'aimerais limiter le nombre de bêtises que je peux dire ;)

Les réactions pour "dédramatiser" le #A4WaistChallenge, énième "défi minceur" des réseaux sociaux



Parce que c'est important de pouvoir en rire, de montrer que ce n'est pas grave de rentrer dans tel ou tel "canon" de beauté. Sans taper sur celleux dont c'est le cas BIEN SÛR ;) D'ailleurs, je me suis amusée à ça moi aussi^^

Ce meme : "je peux être LES DEUX"


Pour taper à la fois sur le body shaming, le slut shaming et la misogynoir, Sonya Renee Taylor nous rappelle quelque chose d'essentiel : elle peut faire la fête jusqu'à pas d'heure avec un décolleté ravageur et être une militante engagée. Elle peut être les deux. Elle est les deux. On peut être les deux. On est les deux. Voilà, et merci pour cette mise au point :)

Le buzz autour de cette pub censurée, avec  Ashley Graham, Tara Lynn et Precious Lee



La marque Lane Bryant a vu sa publicité censurée sur certaines chaines américaines... Parce qu'on y voit des mannequins "plus size" en lingerie, et qu'on y trouve une scène d'allaitement. Rien de tellement plus folichon qu'une campagne Victoria Secret qui n'est pas sujet à ce type de censure, pourtant. Raté pour les censeurs : la vidéo a enflammé la toile. Et tant mieux.

Emme Watson qui se confie sur son estime d'elle-même



Certes, Emma Watson est "dans la norme". Mais elle est une femme qui vit dans une société patriarcale, et la voir se confier sur la difficulté de s'approprier son image (Lena Dunham aussi, en a parlé, et de son rapport à Photoshop en plus, à lire aussi !), que les médias lui avaient "prise" suite à son succès dans la saga Harry Potter... c'est une sensation douce amère de tristesse, et de réconfort ? Si elle, si "parfaite", a (eu) des difficultés vis à vis de son reflet dans le miroir ou de son image sur les photos, c'est normal que nous, on gère pas forcément bien non plus. Malheureusement.

Cette joyeuse pub estivale pour les maillots de bain Target



Et oui, on peut "mélanger" minces et grosses, blanches et noires, dans les représentations. Le ciel va pas nous tomber sur la tête, au contraire :)

Elisabeth Moore en couverture de Plus Model Mag



Une mannequin "plus size" qui fait la couverture d'un magazine de modèles "plus size". Certes. Mais ça fait du bien quand même :)

Quand la toile se mobilise contre le fat shaming via Photoshop...



Une jeune femme demande à enlever "l'embarras" de l'arrière plan de sa photo sur Twitter. Et la réponse de cet internet adepte de Photoshop est par-faite.

Ces envies de shopping body posi féministes et badass par Horror Kitsch Bitch !




Parce que c'est bête, mais ces petits accessoires body positive, féministes, militants, sont porteurs d'une force incroyable pour nous donner confiance en nous-mêmes :)

Zach Miko, un des premiers mannequins "+ size" masculins signe avec l'agence IMG Models




Comme pour les mannequins "plus size" femmes, on cherche encore la"plus size"-ité, outre quelques centimètres de plus que la moyenne... mais c'est toujours de la visibilité, de la diversité, en plus dans le paysage des représentations du corps. Les hommes subissent moins d'injonctions, certes, mais ils ont aussi "l'obligation" de ne pas parler de leur souffrance ("les vrais mecs ça chiale pas", toussa toussa) donc cette petite victoire est très importante contre le body shaming, aussi ;)

Ce témoignage de Matt Joseph Diaz après un an de militantisme body positive sur la toile



Mon chouchou chez les militants body posi raconte comment se dénuder, littéralement et métaphoriquement, sur la toile, a changé sa vie il y a une année. Sait-il seulement combien il en a changé en faisant ça ?

La nouvelle bannière/le nouveau site Passion Menstrues de Jack Parker "et autres histoires de chattes"



C'est trop cool, parce qu'il n'y a pas assez de représentations des vulves, dans toute leur diversité, que c'est Monsieur Q qui l'a dessiné, et que Jack Parker a décidé d'étendre les sujets sur son site !

Murder of Goths qui déconstruit la notion de "courage" à porter un bikini quand on est gros.se



Parce que ce n'est pas en insistant sur le "woooow, moi j'aurais jamais pu si j'avais eu son physique" qu'on va faire avancer les mentalités !

La sublime Conchita Wurst en couverture de Shade Dragazine




Parce qu'un peu de visibilité queer dans ce monde hétéro-normé... ben ça fait du bien.

La réponse de cette jeune femme à des tweets grossophobes




La saison où les magazines féminins et salles de sport jouent sur "la peur de grossir/d'être grosse" revient avec le soleil. On a grandement besoin d'inspiration body posi, badass, et souriante comme celle-ci pour résister à ce bullshit ambiant...

Cet article qui parle aussi de skinny shaming ou l'injonction à avoir des formes pour être une "vraie femme"



Parce que c'est important de ne pas oublier que le body shaming touche tous les physiques, les injonctions patriarcales aux corps des femmes n'ont pas de limites, "on ne sera jamais assez bien".

Cet article qui remet Oprah et son délire pro-régime en place



Parce que les ex-gros.ses repenti.e.s qui se font les porte-paroles de l'industrie du régime... c'est doublement douloureux. Et venant d'une icône comme Oprah, triplement. Bref, il fallait que certaines choses soient dites.

Candice Huffine qui brise les clichés sur le sport et les "rondes"



En parlant de son expérience, en tant que mannequin et surtout femme "plus size", au semi-marathon de New York. Merci !!

Cette très belle série de photos de gen.te.s à poil et leurs témoignages 



Femmes, hommes, de tous genres, tous états de validité, tous âges, toutes couleurs de peau et toutes morphologies parlent de leur rapport au corps sous leurs photos, d'une douceur et d'une beauté à couper le souffle...

Le coup de gueule de Lau contre la grossophobie dans les transports en commun



Je vous laisse savourer sa prose ;)

Nadiaa Boulhosn, mannequin "plus size", en couverture de Women's Running !




Histoire de prouver que c'est vrai hein, les gros.es/rond.e.s ne bougent JAMAIS leurs boules rebondis, hein. Tsss :p

Wenworth Millet qui parle de sa dépression et du rapport qu'il entretient avec son corps



Suite à ce meme grossophobe, la star de la série Prison Break a pris sa plus belle plume pour évoquer son passé douloureux de dépression et sa prise de poids. Un témoignage touchant et fort, qui j'espère fera rougir de honte les adeptes du body shaming en tous genres...

Cet article HILARANT de Buzzfeed sur la pression à avoir des seins "parfaits"




Parce qu'il vaut mieux en rire (un peu) qu'en pleurer :)

Le témoignage de Rosie Nelson, mannequin jugée "trop grosse" par son agence




S'il ne s'agit pas de taper sur les personnes minces/maigres (ni d'en bannir la représentation, c'pas la question, c'contre-productif), il est nécessaire de dénoncer l'obsession maladive de l'industrie de la mode pour cet attribut physique et ses conséquences dramatiques...

Markus Prime, qui dessine des super-héroïnes noires dans un monde bien trop blanc



Parce que, nom d'un ienche, je le répéterai jamais assez : les représentations sont essentielles à nos constructions personnelles, à notre bien-être, et que les invisibilisations crées par "le modèle unique" sont toxiques, dangereuses, destructrices pour les personnes exclues de "la norme" (blanche, mince, valide, cisgenre, hétéro...).

Emily Rajatowski et Kim Kardashian qui posent topless ensemble...



Contre le slut shaming et la sur-sexualisation des poitrines féminines ! N'en déplaise
 #FreeTheNipple

Alyssa Sutherland qui déconstruit son "selfie parfait"



Alyssa Sutherland, alias Aslaug dans la série Vikings, nous parle de son rapport au selfie parfait en le dédramatisant d'un selfie beaucoup moins parfait (à ses yeux). Et c'est rassurant de voir que nos "idoles", stars etc, elles non plus, ne sont pas étrangères au doute sur leur image, et ont envie de déconstruire le concept même de "perfection" !

La vidéo de Clémentine Vagne pour Antisexisme.net sur "l'impuissance comme idéal de beauté"




Elle occulte des choses importantes, comme l'invisibilisation des femmes racisé.e.s, mais elle explique bien la notion du "diviser pour mieux régner" du patriarcat, qui nous bourre de complexes et nous met en compétition les unes avec les autres pour que... en attendant... on ne se rebiffe pas quant à l'égalité inexistante des genres en c'bas monde !

L'illustration de la beauté multiple et surtout de la sororité par Sanaa K



Cette image est si belle que j'ai même pas envie de pinailler sur les morphologies :D

La militante body positive Ashleigh Shackelford, son selfie "avant-après" et son hashtag #TeamStillFat



Parce que trop d'avant-après pour vanter les régimes à tout va et les poses "flatteuses", cette militante culottée a juste voulu dire qu'elle était "toujours grosse", et que ça lui allait très bien comme ça. MERCI !

Cette photo d'accouchement "naturel" censurée sur Facebook qui fait le buzz



Parce que les corps nus des femmes ne posent pas problème tant qu'ils sont normés et sexualisés, ce type de photos dérange... Pourtant, elle est si belle, si forte, cette photo ? (et c'est quelqu'un qui n'aime pas du tout les enfants, en n'en veut pas, qui tape ces lignes hein^^). Alors merde, montrons-là !

Cet article de @reacnoire sur le rapport qu'elle a avec sa peau noire



Un très beau, très dur, texte, qui donne très vite un aperçu de la nécessité absolue de l'afroféminisme, et qui démontre donc l'importance de l'intersectionnalité dans le mouvement body positive ;) #mustread

La lettre ouverte de mon amie Nina dans L'Express envers les grossophobes



Je vous laisse savourer sa prose (mes liens sont sur les photos, j'aurais peut-être du préciser ça en début d'article^^) ! Et vous invite à découvrir son blog si vous ne le connaissez pas encore : L'Imaginerie de Nina.

Louboutin qui sort une nouvelle collection de pompes nude... MAIS PAS QU'AVEC DU BEIGE



Quand les marques essaient de faire un peu mieux, faut l'dire non ? C'est toujours totalement hors de budget (et d'intérêt, en ce qui me concerne :3 ) mais la symbolique est importante. Allez quoi, le blog s'appelle "l'utoptimiste" quoi, laissez moi me réjouir un peu :) (et ici, quasiment la même bonne nouvelle pour des chaussons de danse !)

Le double post de Diglee, aka mon amie Maureen Wingrove, sur la grossophobie dans le monde de l'édition !

A lire absolument, sur son site et sur Madmoizelle, si vous l'avez raté. Et j'cache pas que je suis méga fière et émue d'y figurer, aux côtés de Nina Flageul ou encore Naya Ali...

Voilàààà, une bonne grosse dose de beauté.e.s, de love, de badassitude et de bienveillance dans vos faces. Je reviens très vite pour un autre article, avec mes mots à moi ;)

Je vous bisoute !! 



lundi 29 février 2016

L'inspiration body positive de février 2016

Parce qu'on n'a JAMAIS ASSEZ d'inspiration body positive pour survivre dans ce monde d'injonctions au corps, j'ai décidé de mettre de côté toutes les infos que je vois passer sur le sujet. J'en relaye certaines sur Facebook, Twitter, Instagram, et d'autres non, quoi qu'il en soit j'aime garder des traces de toutes ces histoires inspirantes, et les partager encore plus ! Donc à présent, tous les mois, je ferai un récap de l'actualité body posi qui s'est écoulée dans les 30 jours précédents, histoire de prendre une grosse dose de love dans la face et attaquer les 30 suivants avec la niaque ;)

Il est vrai que c'est surtout en anglais... parce que je me répète, mais on a vraiment du retard dans l'hexagone, ne serait-ce qu'en termes de vocabulaire... et ça en dit long sur tout le travail qu'il y a a faire pour ouvrir des discussions body positive dans la langue de Molière ! *soupir*

Le témoignage de Jazz Jennings, adolescente transgenre (mais aussi véritable militante LGBTIQ+, co-gérante d'une asso et intervenante dans des conférences !) de 15 ans (!!), sur le rapport qu'elle entretient avec son corps et son poids, notamment depuis sa transition. Une belle leçon d'amour de soi pour tou.te.s !



Le buzz autour d'Eda Marbury, femme obèse et virtuose du pole dance, et son témoignage sur la manière dont cette discipline l'a aidée à sortir de la haine de soi... malgré une avalanche de messages haineux depuis qu'elle s'assume. Go Eda, go !!



Le MEILLEUR ARTICLE EVER sur les "beach bodies" ou "corps de plage" (vous savez, ce truc que les médias, en particulier féminins vont commencer à vous dire d'obtenir à grand coups de régime-détox d'ici quelques jours parce que le printemps approche ?) de Buzzfeed ;)


Ashley Graham en couverture de Swimsuit Illustrated. Certes, c'est réputé macho à la base et les rondes/grosses/obèses sont soit stigmatisées, soit sursexualisées... Il n'empêche, je vois le positif : cela contribue, malgré tout, à diversifier les représentations des corps. C'est un début, et j'espère qu'il fera du bien à certaines... Même si on parle toujours d'une femme, blanche, valide, aux proportions idéales ;)


La sortie de Formation de Beyoncé, et bien sûr, sa performance historique au Super Bowl dès le lendemain ! Non seulement elle y dénonce les violences policières envers les noir.e.s aux USA, mais elle affirme son amour pour son nez et son afro. Pour qui ne s'intéresse pas à la problématique, ça peut passer pour un point de détail insignifiant. Mais sachant que le modèle de beauté unique que l'on impose au monde n'est pas que mince et valide : il est blanc. C'est d'une violence sans nom de ne pas être représent.é.e, d'être invisibilisé.e, et en une phrase, Beyoncé fait du bien à des milliers de femmes oubliées par l'industrie de la beauté, de la mode, des médias... #BlackLivesMatter #BlackBeauty




Les adorables badges "bons points" pour grosses imaginés par Stacy Bias. Pas commandables pour l'instant, mais rien que les lire fait déjà du bien tant ils sont adorables (mais difficiellement traduisibles sans perdre de leur candide swagitude^^) "Prenez de la place/de l'espace", "Chaise cassée, et alors ?", "Survivante au regard de travers" ;)

Le studio de photographie Shameless et sa série de photos de pinups qui défient les représentations classiques de "la fâme" et de "la féminité", tout en restant dans les codes esthétiques fifties. Il y en a presque pour tout l'monde 

 
 

Les illustrations body positive pleines de douceur de l'artiste Frances Cannon (qui les tatoue, aussi !!!). J'aurais aimé être aussi indulgente envers moi-même et les autres au même âge qu'elle, personnellement :) (23 ans !)


Les photos (certes très lissées) inspirées d'American Beauty qui diversifient couleurs, âges et corpulences par la photographe américaine Carey Lynne Fruth ;)

   

 



Petit coup d'pouce à moi-même, mon article sur la militante Harnaam Kaur suite à son passage chez Ardisson, sur Terrafemina :) (une de mes plus grandes inspirations body posi !!)



Cette adorable et fort badass petite new yorkaise, Egypt Ufele qui a créé sa propre collection de vêtements d'inspiration africaine, pour toutes les tailles, après s'être fait harceler au sujet de son poids... et fait défiler tout ça pour la Fashion Week !  La jeune génération est porteuse d'espoir :)



Andreja Pejic, top model et militante transgenre, sacrée mannequin de l'année et en couverture de Marie Claire Espagne ! Même si les mots choisis par les médias mainstream sont encore à se taper la tête contre les murs, c'est une grande avancée, surtout pour un magazine aussi prout-prout que Marie Claire...



L'article de Mathilde, ancienne candidate de l'émission The Voice, sobrement intitulé "GROSSE". Aussi doux à lire qu'il est d'écouter la chanteuse ;)



Le buzz autour du mannequin Ralph Souffrant, protégé de Kanye West himself ! Atteint du vitiligo (comme une certaine Winnie Harlow :) ) et étudiant en dermatologie, il a appris à aimer ses taches de rousseur et en faire une carrière.


Voir la sublime Clémentine Desseaux comme égérie des "nouveaux jeans plus size" de Levis (jusqu'à la taille 56, vendus à part et en te promettant d'avoir un effet amincissant... là on est quand même plus dans la stigmatisation que l'empowerment quand même... tssss y'a du boulot ! Mais je positive ;) )


Le hashtag #UnfairAndLovely, en réponse aux ravages de la crème éclaircissante "fair and lovely" (claire/blanche et jolie...) vendue en Inde, au Pakistan au Bangladesh... pour promouvoir la beauté "non euro-centré" dans toute sa flamboyante diversité 

  


Et enfin, last but not least... cette vidéo de Pretty Big Movement (compagnie de danse "plus size") ! À la fois clin d'oeil à #BlackLivesMatter et joyeuse danse body positive ensoleillée, qui nous fait languir du retour des beaux jours ;)





En espérant que le mois de mars soit encore plus divers, joyeux, militant, bienveillant et aimant ! Et en espérant que le mouvement Body Positive ne fasse que croître. Et ça passe aussi par toi, oui, toi là... tu es merveilleux.se, ose aimer ta propre personne, et n'aies pas peur de passer le message