Affichage des articles dont le libellé est amour de soi. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est amour de soi. Afficher tous les articles

vendredi 9 juin 2017

L'inspiration body positive de février, mars, avril et mai 2017

Ayé, on rentre de plein fouet dans la course pré-bikini body avant l'été, cette charmante période où les magazines féminins t'incitent à mincir, te tonifier, bronzer, perdre ta cellulite, ôter tous tes poils, trouver le maillot le plus amincissant possible pour la plage en un temps record ! Voilà qui vaut bien une quadriple dose d'inspirations body posi... Et en attendant de vous pondre un ou deux articles frais sur la question... Retour sur celui de l'année dernière : Pour en finir avec le "corps de plage" #BikiniBody.

L'inspiration body positive de février 2017

Le buzz autour de TaLynn Kel, cosplayeuse noire et grosse



Parce que le milieu du cosplay est extrêmement normé, comme le reste de notre société. Et que c'est très chouette de le voir se diversifier avec autant de flamboyance !


Le hashtag #DisabledAndCute pour la visibilité et la célébration des personnes en situation de handicap




Eh oui, rappel important : la body positivity est pour tout le monde. En particulier les personnes les plus marginalisées par les normes de beauté/santé/perfection et autre bullshit oppressif. L'occasion de vous dire, une fois de plus, d'aller suivre Annie Segarra,  fabuleuse militante handie, queer, racisée, féministe et body positive !

Cet article de BuzzFeed qui parle des mannequins qui dénoncent les pressions qu'elles subissent pour être minces...


https://www.buzzfeed.com/carolinekee/new-study-finds-eating-disorders-are-serious-problem-among-m?utm_term=.fhYZmoqY8#.nd6WEJArl


... et les troubles du comportement alimentaire que cela engendre. Pour certain.e.s, c'est peut-être enfoncer des portes ouvertes, mais il faut continuer de gueuler tant qu'on n'aura pas gain de cause sur le sujet. Tenez-bon les meufs, tenons bon !

Ce rappel en un tweet imagé que l'anorexie n'est pas toujours "visible"




Ces. clichés. tuent.
Prenons soin les un.e.s des autres...

Cette analyse (en anglais...) sur "la promesse d'immortalité" que vend l'industrie du régime/détox/healthy


https://www.theatlantic.com/health/archive/2017/02/eating-toward-immortality/515658/

Une autre facette de ces injonctions à la minceur-santé (ben oui tant qu'à faire on mélange les deux hein^^) qu'il est intéressant de comprendre pour démonter "l'argumentaire" des pro-minceur-à-TOUT-prix.

Cet article sur l'injonction à la minceur et les remarques grossophobes suite aux critiques qu'a reçu Lady Gaga après son show au Super Bowl


http://www.20minutes.fr/high-tech/2011571-20170209-pourquoi-femmes-toujours-autant-victimes-body-shaming-grossophobie

L'occasion de rappeler que oui, nous vivons dans un monde où... Lady Gaga peut-être considérée comme "grosse" par certain.e.s. Il va falloir distribuer du sérum phy et nettoyer un paquet de paires d'yeux hein...

L'intervention de cette femme dans le métro, en sous-vêtements, pour parler de body shaming



Certes, elle est "à peine moins normée que la norme", mais son action a demandé du courage, et a du toucher beaucoup de gens. Keep up the good work girl !

Anjali Lama, femme trans*, défile à la Fashion Week de Bombay


https://fr.news.yahoo.com/anjali-lama-mannequin-transgenre-va-085832332.html

Une victoire personnelle et de la visibilité pour la communauté trans*, mais aussi un rappel sur les violences que subissent les femmes trans* et sur tout le travail qu'il reste à faire pour mettre fin à la transmisogynie.

Cette série de photos NSFW représentant l'amour, et la sexualité, des gros.ses




Une bouffée d'air frais pour les yeux, le coeur, l'âme...

La réponse de cette meuf noire et grosse à un trouduc qui l'avait body shamée sur Twitter




Le tweet d'origine n'est plus visible, et tant mieux, mais vous imaginez aisément le niveau de ce qui a pu être dit... Non seulement elle lui répond que "euh, mec, qui a dit que toi tu me plaisais pour commencer déjà ?!", mais en plus... sa répartie a été retweetée des milliers de fois. Merci pour le boost de confidence... T'es canon, dehors comme dedans.

Stephanie Brite, qui demande à ceux qui lui disent qu'elle est "trop maigre" de lui lâcher la grappe... et de lâcher celle des gros.ses sur leur physique par la même occasion



Quand on a conscience de ses privilèges, on a forcément un discours qui tient mieux la route. Merci pour ce renvoi d'ascenseur, et we ot your back à toi aussi. Le body shaming c'est NON, qu'elle qu'en soit la teneur. Byyye !

L'inspiration body positive de mars 2017

L'histoire de Greta Pontarelli, qui a commencé le pole dance à 59 ans


Elle en a aujourd'hui 66. Elle dé-chire. Et DANS LES DENTS L'AGISME ET LE SEXISME !

La boxeuse Alicia Napoleon qui parle du body shaming familial (mais pas que) bieeen sexiste qu'elle a subi quant à ses muscles



Merci Style Like U, toujours on point, ces témoignages !

Cette série de tableaux pour montrer "les vrais corps"


http://www.ipnoze.com/2017/02/25/portraits-corps-sans-vetements-personnes/

Jeunes, minces, vieilles, grosses, cis, trans... Il y a de la diversité dans ces corps. Mais peu de représentations racisé.e.s, comme souvent. On attend donc les toiles suivantes avec grande impatience pour que le message soit vraiment pertinent ;)

16 raisons de foutre la paix à ses poils


https://www.buzzfeed.com/jenniferpadjemi/16-raisons-de-laisser-vos-poils-tranquilles?utm_term=.ewwgoPEK7&amp%3Bbftwfrance#.hyA0dkJMp

PS : vous en faites ce que VOUS voulez, pas de contre-injonction ;)
PPS : Jennifer Padjemi est merveilleuse #fangirl

Cet article qui parle du poids, et diverses injonctions et oppressions associées, spécifiquement au sein des questions trans*


http://www.sheknows.com/health-and-wellness/articles/1132174/weight-transgender-individuals

Parce qu'être blanc.he, cis et gros.se n'est pas la même chose qu'être racisé.e, trans* et gros.se, par exemple. Il est très important de déconstuire ses privilèges au sein même de l'oppression que l'on subit, et d'articulier nos luttes en prenant en compte les problématiques d'autres groupes de personnes, qui en prennent souvent encore plus que nous dans la tronche. La convergence des luttes, l'intersectionnalité, c'est comme ça que ça marche. Sinon, c'est du pipeau.

Ce portrait de Koudhia Diop, surnommée "déesse de la mélanine"



Une voix des plus importantes contre le colorisme, la misogynoir, le racisme... Qui font pleinement partie des injonctions faites aux corps des femmes.

Le scandale après les attaques subies par cette marque qui a voulu faire une communication body positive



Les fossiles conservateurs veulent gueuler alors qu'on essaie de se réapproprier l'espace nécessaire pour respirer, vivre... Ben d'une, ça nous fait de la pub. Et de deux, on gueulera toujours plus fort qu'eux !

Ce portrait vidéo de l'inénarrable Naomi Watanabe dite "la Beyoncé du Japon"


Vous voyez un autre adjectif que "inénarrable", vous ?^^
J'avais déjà partagé une de ses vidéos il y a quelques mois, et la voir dans ma timeline me fait toujours refaire un sacré plein de puissance. Je vous recommande fortement de la suivre ;)

Ce fantastique sketch des québecquoises Catherine Hamann et Anna Beaupré-Moulounda sur la recette miracle pour envoyer valser les injonctions à la minceur



Un bon moment de rigolade... Et un propos pertinent en filigrane.

Témoignage vidéo de Shay Neary, femme trans* et mannequin plus size



Sa parole est tellement, tellement importante. N'oublions jamais l'intersection des oppressions, ce n'est qu'en les prenant en compte dansnos luttes que l'o pourra véritablement avancer. Merci pour tout ce que tu fais Shay, et continue de slayyy !

Ce projet de dessin interractif, pour dépasser l'image et surtout le male gaze, de Phoebe Boswell, artiste kenyane



Par-fait. Parfait.

Ce témoignage d'Aja, drag queen compétitrice de la 9e saison de RuPaul's Drag Race, sur sa peau, son maquillage, les filtres

Une publication partagée par AJA (@ajathekween) le


Une mise au point nécessaire sur la manière dont un éclairage ou un angle change une photo, sur la manière dont les filtres peuvent à la fois nous faire plaisir et déformer notre vision du monde et... la méchanceté des gens qui parfois, protégés par l'anonymat derrière leur écran, ne se rendent plus compte qu'ils s'adressent à des êtres humains pourvus de sentiments. T'es canon darling, merci pour cette gueulante bien méritée !

Cette série de photos sur la beauté des taches de naissance et plus particulièrement des angiomes, aussi appelés "taches de vin"


http://www.upworthy.com/a-powerful-portrait-series-shows-us-the-beauty-of-birthmarks?c=reccon3

Voilà un travail à regarder de près, aussi bien pour les photos que pour le témoignage de la photographe, Linda Hansen, sur tout ce que ses modèles lui ont confié quant à leur expérience de vie en lien avec ces "taches".

Rencontre avec Fancy Feast, artiste burlesque et militante fat positive jusque sur scène


http://www.huffingtonpost.com/entry/fancy-feast-burlesque_us_58bd973ee4b033be146708b2?


Un grand merci à elle de se livrer, aussi bien sur scène que dans cet article. Une inspiration de plus à suivre de près ;)

L'inspiration body positive d'avril 2017

Ce témoignage d'Adrián De La Vega pour la journée des visibilités trans #tdov



"Les personnes trans ne sont pas nées dans le mauvais corps. Ielles sont nées dans la mauvaise société".

La victoire d'Horcelie Sinda au concours Miss Congo UK




Née séropositive, cette artiste britannique d'origine congolaise est également une activiste incontournable dans la lutte contre le SIDA.

Ces petits croquis de @Stelleane




Parce que les corps, c'est comme les arcs-en-ciel : y'en n'a pas deux pareils.

Cette artiste qui transforme son acné en constellations


D'ailleurs, Izumihiiiflower est un.e talentueuxse illustrateurice, féministe et body positive, vraiment chouette. Suivez-lae !

Ce tweet poétique sur les irrégularités de peau




Parce que le militantisme body posi c'est dénoncer les injonctions faites aux corps, et les oppressions qui en découlent, mais aussi cultiver la bienveillance envers son corps, et ceux des autres :)

Ce puissant témoignage d'une femme noire sur la manière dont elle a appris à aimer sa peau (en anglais)

http://affinitymagazine.us/2017/04/04/learning-to-love-my-dark-skin/

L'autrice, âgée de seulement 17 ans, parle de la manière dont le colorisme l'a affectée, et comment elle a appris à s'aimer en dépit de cette normalisation raciste, et sexiste, notamment grâce au hashtag #MyBeautifulDarkSkin.

Cette artiste qui milite pour démystifier les règles par la photo

https://www.buzzfeed.com/jenniferpadjemi/cette-photographe-veut-faire-changer-les-mentalites-sur-les?utm_term=.udnb71nr4&bftwfrance#.khO7LvJDd


Parce que c'est juste une fonction corporelle, et que la stigmatiser ne va pas rendre la vie plus simple aux heureuses personnes possédant un utérus. Merci à Zoe Forget pour son travail :)

Cette analyse intéressante sur la manière dont le mouvement body posi change nos perceptions des corps...

http://www.slate.fr/story/143558/rehabituer-corps-normaux


... Et pousse les marque à body positive-washer leurs campagnes. N'oublions pas que tant qu'on a un truc à nous vendre, il faut se méfier. Le mouvement BoPo est par et pour les individu.e.s, pas les entreprises ;) (l'usage du mot "normal" dans le titre aurait mérité au moins des guillemets...)

Ce thread de body positive de @Fem4All





On déroule sans modération pour voir de magnifiques personnes de toutes formes, toutes couleurs, tous genres, et découvrir de nouvelles figures de l'activiste BoPo ;)

La bouleversante Lizzie Velasquez, qui parle une fois de plus du concept de beauté (anglais)



Si vous ne suivez pas encore cette femme incroyable, faites-le sur le champ !

Duckie Thot, mannequin soudanaise, nouvelle égérie Sephora !




Merci à @CareBlackBeauty d'avoir relayé cette info ! #LesReprésentationsComptent

L'inspiration body positive de mai 2017

Cette photo virale de femmes indiennes contre les campagnes de pub pour produits éclaircissants

Une publication partagée par Devil In The Silk Saree. (@abi_thepooja) le


La légende "Les visages de l'Inde qu'ils ne vous montreront pas" dit tout. Ce flamboyant selfie a du coup été posté sur le hashtag #UnfairAndLovely ("foncée ET belle"), qui a été lancé il y a environ un an en Inde contre le colorisme, mais également repris dans le reste de l'Asie. Un mot dièse à suivre pour détruire le blantriarcat en beauté !

L'expérience "crop top" de cette meuf grosse en réaction à des conseils mode grossophobes

https://www.buzzfeed.com/kristinchirico/je-suis-une-femme-grande-taille-et-jai-porte-des-crop-tops?utm_term=.lsm560DpK#.ym4GrLa0X

Le magazine d'Oprah a publié un "conseil mode" disant que les gros.ses ne pouvaient pas porter de crop top. Mais Kristin Chirico, de Buzzfeed US, a décidé de ne pas cacher ce ventre que le monde ne saurait voir, et s'est lancé le défi de passer une semaine en crop top, pour dire merde à cette mode grossophobe qui nous étouffe. Pour plus d'inspirations de gros bidoux et bourrelets de dos en crop top, pensez à checker le hashtag #RockTheCrop ;)

Les conseils minceurs sarcastiques de Lena Dunham

20 slimdown diet tips! 1. anxiety disorder * 2. resultant constant nausea 3. an election that reveals the true depths of American misogyny 4. constant sweaty dreams of dystopian future 5. abdominal adhesions pinning ovary below uterus * 6. baseless but still harrowing threats to physical safety online and through smail mail 7. watching institutions you love from Planned Parenthood to PBS be threatened by cartoon mustache-twirling villains 8. finally realizing superheroes aren't real (specifically the X-Factor, really thought they'd handle this) 9. marching your ass off 10. a quiet rage that replaces need for food with need for revenge 11. sleeping 19 hours a day 12. realizing that even the liberal media wants dem clicks no matter whut 13. worrying ceaselessly about the health and safety of women you know and women you don't 14. realizing who ya real friends are 15. having to switch from Uber to Lyft (lots of calories burned trying to understand a new app, then even more trying to understand if the conflict was resolved) 16. bladder spasms, urinary frequency and urgency * 17. having your phone number leaked and violent images texted to your phone by randos under names like VERYFATCHUCKYBOY@creepz.com 18. keeping your back arched against the wind 19. um, who the fuck cares? 20. I have no tips I give no tips I don't want to be on this cover cuz it's diametrically opposed to everything I've fought my whole career for and it's not a compliment to me because it's not an achievement thanx * Star indicates a pre-existing condition
Une publication partagée par Lena Dunham (@lenadunham) le


Quoi que l'on pense de Lena Dunham (et punaise, y'a un sacré paquet de squelettes dans le placard en ce qui la concerne...), elle a une influence non négligeable, et le fait qu'elle prenne la parole contre le culte de la minceur, c'est très important. Ainsi, après que sa photo ait été utilisée par un magazine pour féliciter sa perte de poids et l'associer à un régime, cette dernière a ironisé sur toutes les bonnes choses qui l'ont amenée à maigrir (anxiété, dépression, sexisme) et mettre le nez de cette publication dans son caca.

Ce Ted Talk de Cameron Russel, mannequin, qui utilise son expérience et son privilège pour démonter la beauté normalisée des magazines et de la mode


Elle parle de son privilège blanc et mince, de la manière dont la plupart des images où l'ont peut la voir sont fabriquées de toutes pièces. C'est une contribution très intéressante, un témoignage précieux, pour la discussion qui vise à démonter les injonctions faites au corps et le modèle de "beauté unique".

Ce rappel utile pour le retour des beaux jours...



"Rappel amical car il commence à faire chaud : les gens de toutes tailles et tous genres peuvent porter CE QU'IELS VEULENT pour se sentir cool et à l'aise. Et vous n'êtes, en aucune circonstance, autorisé.e.s à les sexualiser, ou les couvrir de honte, pour cela."

La création du magazine "plus size" She Might Be



Pour découvrir ce magazine british', c'est par ici.

Ce tweet plein de confiance, et de choupitude, de Charlie, un jeune makeup artiste trans*




"25% des américains ne veulent pas être mes amis car je suis trans. 100% des américains me détestent parce que je suis canon"

Cet article, triste mais si nécessaire, sur les role models grosses qui mincissent (en anglais)


Il est nécessaire d'aborder le sujet. On ne peut pas juger les décisions que prennent les un.e.s et les autres pour survivre, par gain de paix, face à la violence des injonctions normatives... Mais la sensation de voir des icônes grosses et si badass s'amenuiser de mois en mois n'est pas moins violente pour les personnes à qui elles parlaient tellement fort. Ce article fait suite à la décision de la styliste américaine Ashley Nell Tipton (grosse, militante fat positive, gagnante de la 14e saison de Project Runway et créatrice de mode) de faire une chirurgie bariatrique (procédures lourdes, violentes, dangereuses) en vue de mincir et pose la question suivante : quel message est-ce que ce retournement de vestes de militantes FatPo envoie ? Cette réflexion est importante pour lutter efficacement contre la grossophobie.

Cet article sur les gros.ses et le sexe (anglais)

http://everydayfeminism.com/2015/12/fat-sex-common-questions/#.WSK_mfpiQiE.twitter

Adaptation des positions, peur "d'écraser" lea partenaire, rapport à son image pendant l'acte... Puisque ces questions sont gênantes pour les concerné.e.s et surtout intrusives de la part de personnes non-concernées, une militante Fat Activiste a choisi d'y répondre avant qu'elles ne soient posées, et pour celleux qui se les posent.

Ces deux femmes qui démontent avec humour toute la culture du "corps de plage"



Certes, ce sont deux personnes normées qui parlent. Mais le message reste pertinent, surtout que le fameux "bikini body" fait du mal à tout le monde, y compris les personnes qui sont dans les étroits critères de beauté "pour pouvoir montrer leur corps sur la plage".

Cet article qui parle de la pression que subissent les femmes noires au sujet de leurs cheveux naturels


L'interview d'Aline Tacite (en photo), coiffeuse noire spécialisée dans les chevelures crépues, frisées et bouclées, est vraiment très importante pour comprendre le racisme dans lequel baignent les critères de beauté blantriarcaux, qui poussent les femmes noires à appliquer hélas très à la lettre le fameux "souffrir pour être belle". C'est un témoignage puissant, à relayer absolument.

Ce tweet de Jack Parker




Nul besoin de commenter ce phrasé parfait.

L'été approche, à bas le "bikini body", montrons à l'été et au monde toutes nos chatoyances qui lui font si peur !

lundi 20 février 2017

L'inspiration body positive de janvier 2017

Le rythme tenait trop bien pour être viable, me voici à nouveau dans le jus côté publication des inspirations body positive^^ Allez, on va dire que ça vous en fera presque le double pour mars 2017 au final, hein, vous m'pardonnez ? C'est parti pour les #InspiBodyPosi de janvier 2017 !

Cette nouvelle bande de meufs, dessinée par la fabuleuse Sanna K


Parce que, je me répète, et continuerai de me répéter sur le sujet : les représentations.

Les aisselles non épilées de Lola Kirke sur le tapis rouge

 

Ben ouais, c'est pas grand chose en soi hein, quand on y réfléchit. Mais la dimension "rebelle" et "révolutionnaire" qu'a le simple fait de ne pas s'épiler ou raser une zonne du corps montre bien l'ampleur (et l'absurde) du problème patriarcal que nous avons à combattre. J'attends de voir des réactions aussi positives (pour la plupart hein, les trolls veillent...) pour des inconnues des internets, et des personnes racisées, ou tout simplement naturellement plus poilues que ça, dans cette démarche hein 👀👀👀

Cette flamboyante chorégraphie du Pretty Big Movement



Leurs corps et mouvements disent tout ;)

Simone Biles en couverture du numéro spécial maillots de bainde Sports Illustrated


Une femme noire, et musclée (et champione olympiiiiiique ❤️), pour présenter un numéro axé sur les maillots de bain, qu'on confie généralement à des femmes blanches très minces "mais avec juste ce qu'il faut de fesses et de seins", c'est une agréable surprise. Vivement que ça devienne normal, une fois qu'on aura aboli le cishétéropatriarcat blanc et capitaliste ;)

Cette femme, jugée "trop masculine" pour porter l'enfant de son couple lesbien... envoie les trolls balader en dansant !



Elles sont divines... et leur petite crevette est entre de très bonnes mains.

Cette petite apprentie ballerine



Grosse, gracieuse, fabuleuse ! Je suis si heureuse qu'elle ait trouvé une école de danse qui ne l'embête pas avec son poids... et, assez étonnement, les commentaires sont moins pourris que d'habitude sous la vidéo (mais don't read the comments quand même hein ;) )

Ce post de Monsieur Q sur les selfies, le rapport au corps, la sexualité


[Cliquez pour agrandir]
Beaucoup d'intelligence, de douceur et de sensibilité, comme toujours. Merci !

Ce tweet dessiné




On en voit de plus en plus, et c'est chouette. Avec de la couleur, des couleurs, surtout (ben non, le blanc n'est pas "neutre" ;) ), ça aurait été encore plus chouette !

Cette piqûre de rappel essentielle de Mean Fat Girl (suivez-la !)




"La culture du régime est une violence capitaliste. Elle vend un produit dont on n'a pas vraiment besoin pour un régler un problème qui n'en est pas un" Gardez-le sous le coude pour une argumentation sur le sujet, clairement, cette formulation simple et efficace servira.

Aïssa Maïga en couverture de Grazia



Le jour où les représentations collectives rendront justice à la diversité des humain.e.s et leurs apparences, on n'aura plus besoin de célébrer ces "petites victoires". En attendant, on les salue. En espérant que les journalistes aient évité de parler de "panthère", ou autre formule exotisante, pour la décrire...

Le discours d'Ericka Hart à la Women's March de Philadelphie


[Je l'ai traduit ici] Les paroles de cette militante afroféministe, queer, "ronde", survivante du cancer du sein est tout ce que nos luttes féministes devraient être ! Et son discours, elle l'a fait topless, pour montrer les cicatrices de son opération. Elle est la flamboyance incarnée, voilà. Suivez-la sur le champ !!!

Cette photo de Tess Holliday qui allaite pendant la Women's March



Queen 🙌

Le coming out intersexe de la mannequin star Gaby Odiele


Va-t-on enfin s'intéresser au I de LGBTIAQP+ ? Car il y a beaucoup de choses à dire sur l'intersexualisation, et les violences (notamment médicales) subies par les personnes intersexe. Pour en savoir plus, abonnez-vous ici, et .

L'interview Style Like U de Jemima Kirke



Elle y parle de la fin de girls, de son rapport à son corps.

Cette critique très nécessaire à ce que devient le mouvement body positive mainstream



On ne doit pas oublier que ce mouvement vient des GROSSES, des femmes racisées, des personnes queer et en situation de handicap. Et que s'il est bénéfique pour tou.te.s, la parole et la visibilité revient en priorité à ces personnes là, qui ne sont pas dans les normes. En somme, garder à l'esprit (et agir en conséquence) que le mouvement body positive est avant tout un militantisme féministe INTERSECTIONNEL, et qu'il va bien au delà des selfies et de la mode (même si ça aussi, bien sûr, c'est important). Merci de vous en souvenir.

La mannequin, actrice et militante transgenre Hari Nef devient égérie L'Oréal


Méfions nous du pinkwashing de cette grosse boîte qui nous vend de la beauté ultra-normée le reste du temps hein, clairement, mais voilà une nouvelle qui fait plaisir, ne serait-ce que parce qu'elle énervera quelques cishétérofachos.

Ce plaidoyer pour les conversations décomplexées sur les règles


Parce que, lâchons la grappe de nos fonctions corporelles : elles sont normales. Brisons le tabou, qui n'aide qu'à discriminer les personnes ayant la chance d'être né.e.s avec un utérus...

Cette illustration de la Women's March


Par Anna Sudit, pour Refinery 29.

Hayley Hasselhoff, mannequin ""plus size"" pour Kiabi




Oui oui, Hasselhoff comme David Hasselhof, c'est son père, mais ce n'est pas le sujet. Découvez plutôt cette jolie personne ici. Notez quand même les guillements à "plus size", je commence à en avoir marre qu'on nous fasse passer ces femmes, comme elle ou Ashley Graham, juste un peu moins minces que la moyenne, pour "rondes" et donc porte parole des grosses, qui vivent leur corps de manière infiniment plus violente, restons alertes sur ces glissements médiatiques...

Cette photo, divine, poétique, et tout en bourreets...



Parce que c'est chouette aussi, de voir ces corps hors normes dans des postures artistiques, qui ne sont pas centrées autour de la mise en valeur de leur différence.

Des grandes tailles pour les petites filles chez JC Penney !




Le tout, tweeté par Alysse Dalessandro, militante fat positive et fondatrice de la marque body positive Ready To Stare.

Ces illustrations de Timtimsia




Pour une body positivity optimiste pleine de douceur :)

Cette expérience photoshop organisée par Buzzfeed



C'est déprimant, mais ça permet de montrer l'absurde des injonctions au corps. Et pour une fois, c'est réalisé sur plusieurs femmes, très différentes, et dans des contextes correspondants, bref, à voir !

Petite remise en contexte du racisme inhérent aux normes de beauté blanches en une image :




S'il n'y avait eu, et s'il n'y avait, que ça... Mais gardons-le bien en tête : la body positivity est intersectionnelle, détricotons aussi bien notre grossophobie que notre négrophobie, notre validisme, nos LGBTIphobies, notre âgisme.

Zendaya qui recadre un twitto grossophobe avec brio




Elle a proposé à la femme dont se sont moqués les internautes pour sa grosseur d'être mannequin pour sa marque. ET TOC !

samedi 31 décembre 2016

L'inspiration body positive de décembre 2016





En écrivant TOUTES les remarques, positives, négatives, atroces, non-sollicitées, sur une robe blanche. C'est fort et inspirant, bravo et merci Lovely Jojo !


http://www.revelist.com/feminism/plus-size-middle-east/6199/people-feel-like-they-have-the-right-to-comment-on-how-you-should-be-in-this-region/6

C'est important d'avoir des perspectives et représentations différentes lorsqu'on cause fat positivity et body positivity, car ce sont des combats mondiaux, qui ne concernent pas que les blancs, les riches, européens et américains. Ne l'oublions pas.

L'invention de ce fauteuil roulant permattant la position debout




Car les personnes en situation de handicap peuvent faire tellement plus de choses que ce que les représentations collectives nous montrent... s'ils ont les équipements, installation et la considération nécessaires !

Ce jeune homme qui a magnifiquement trollé un hashtag sexiste





Vu qu'on se moque constament des mecs gros car ils ont parfois des seins, c'est un doublie pied de nez : à la grossophobie, et au # sexiste qui invitait à célébrer les gros nichons, en substance.

Cette génialissime vidéo expliquant les difficultés que l'on a en avion en tant que gros.ses


C'est important de l'expliquer, surtout que ce problème ne se pose pas qu'en avion mais aussi en bus, en métro, en train... et que non, c'est pas "juste la faute des gros.ses qui n'ont qu'à maigrir", non non.


http://www.boredpanda.com/beautiful-albino-people-albinism/

De belles personnes à découvrir et à suivre inside ;)

Ce tweet sur la perte des cheveux due à la maladie


On lui envoie toutes nos bonnes ondes  


http://www.konbini.com/fr/entertainment-2/amy-schumer-barbie/


C'est vrai qu'à titre personnel, je suis très très partagée sur Amy Schumer, dont les déclarations sur son poids et la grossophobie sont un coup hyper pertinentes... un coup atrocement à côté de la plaque, problématiques. Mais la voir jouer le rôle de Barbie, et non une meuf taille mannequin, bah faut avouer que ça fait plaisir, et que c'est un grand pas pour nos représentations collectives malgré tout.




Un travail de visibilité hyper important... et absolument magnifique. Merci à Debbeh Howard !



Merci Rhapsody Artajo, c'est si important de montrer que les gros.ses PEUVENT, en plus d'être tout simplement fabuleux.ses  #FatGirlsCan


 

Ouiiiii, la body positivity c'est pour TOUT LE MONDE. Et qu'il y a aussi tout plen d'injonctions dégueulasses au corps pour les mecs, teintées de tout de ce que "la masculinité" a de plus toxique. Ces photos sont un vrai bol d'air frais !

Ce rappel important sur les magazines lifestyle, féminins etc


La vidéo fait un peu trop "théorie du complot" à mon goût, sans vraiment mentionner que les responsables sont le capitalisme, le cishétéro-patriarcat et la domination blanche. Mais elle reste assez percutante.


Car il y en a MARRE de cette discrimination sexiste quant aux poitrines féminines, sursexualisée jusqu'à la nausée.

Et sur le même sujet : ce compte Instagram aux tétons "dégenrés" (en gros plan), pour ne pas être censurés

Une photo publiée par Genderless Nipples (@genderless_nipples) le

L'occasion de constater que les tétons sont tous différents, et c'est magnifiques.



Puissent les clichés grossophobes mourrir étouffés sous nos bourrelets magiques.




Je ne le dirai jamais assez, mais c'est une militante body positive et anti harcèlement absolument fantastique : suivez-la, c'est un ordre.


https://www.buzzfeed.com/laurenstrapagiel/you-are-lovely?utm_term=.wxoMbyBZg#.td1D1z6Ry


C'est un rappel important, essentiel, vital... aussi bien pour les personnes gros.ses que pour les personnes normées, minces. Car notre perpéption de notre corps, notre estime de nous-même, passe énormément pas les fringues. Et vu le manque d'éthique effarant des marques à ce sujet, y'a vite de quoi se perdre, créer des troubles du comportement alimentaire, entretenir la grossophobie ambiante, rendre malheureux.ses un sacré paquet de gen.te.s. Ne vous fiez pas aux tailles telles qu'elles sont actuellement, réclamons-en des mieux définies. Merci Deena Shoemaker pour cette brillante démonstration !



http://www.marca.com/en/lifestyle/2016/12/21/585aa315e5fdea9b688b4584.html


Qu'on s'entende : je déteste ce magazine hyer-sexiste, et la sexualisation objectivante que l'on fait des "rondes". Mais pour beaucoup de personnes, c'est important de se sentir belle et désirable, et cette petite avancée sur les représentations collectives des corps (malheureusement, ça en fait partie et il faut le prendre en compte) y contribue malgré tout.



Un double pied de nez aux "normes" de beauté excluantes, qui fait un bien fou.



Une initiative de la blogueuse fat et body posi américaine Cece Olisa et de Swimsuits for all (mon fournisseur depuis 2 ans, qui m'a réconcilié avec le maillot de bain, just saying) qui fait du bien. Ouais, les grosses peuvent faire du sport si elles ont envie, et sans notion de "fitness".

Miss France 2017 est Miss Guyane !


Une victoire pour les représentations collectives des femmes et de la beauté, dont les femmes racisées sont très souvent exclues, ou alors, exotisées de manière objectivante et sexiste... Bon, entre temps les magazines ont eu le temps de lui lisser les cheveux et d'éclaircir sa peau, c'est pas comme si c'était prévisible... mais Alicia Aylies a toute l'année 2017 pour botter le train des standards de beauté racistes de notre beau pays et de slay, on garde espoir !



Ce site est ressemble de plus en plus à mon job de rêve^^





Ces réponses PARFAITES aux remarques désobligeantes sur nos corps, leur grosseur


Les personnes qui sont capables de telles énormités ne méritent même pas qu'on gaspille notre salive pour eux. Un eyeroll de compétition est déjà bien assez pour signifier l'ennui profond que nous inspirent leurs propos hyper clichés.

Ce tweet en gif  sur ce que le self love peut apporter face au body shaming qui m'a énormément touchée


C'est pas simple, non. Mais je vous souhaite d'y arriver, vous le MERITEZ ❤️

Cette vidéo sur 10 femmes qui changent les représentations de la beauté


Elle manque de bourrelets apparents et quelques inexactitudes quant aux notions de "premier.e à faire ceci ou cela"... mais elle fait du bien quand même.



Il date de bien avant septembre, mais perso je ne l'ai découvert que là, grâce à un ami.








https://lesoursesaplumes.info/2016/12/29/graspolitique-se-bat-contre-la-grossophobie/


Je ne suis pas d'accord avec tout ce que dit cette asso, qui tape sur la body positivity à la moindre occasion alors qu'il n'y a pas besoin de le faire pour s'affirmer fat positive (d'ailleurs, c'est pas du tout incompatible, au contraire...), mais leur travail est important.


http://everydayfeminism.com/2016/12/smaller-fat-crowding-conversation/

Il fait mal à lire (en anglais), je vais pas mentir, mais il est important. Il y a différents niveaux de grosseur et donc différents niveaux de grossophobie (et donc aussi une notion de privilège : ex si tu as une forte poitrine ou non, si tu as la taille marquée ou non, si tu trouves des fringues en boutiques classiques ou non, si tu rentres dans les équipements médicaux classiques ou non...), l'élan body positive de ces derniers mois, ces dernières années, a effectivement tendance à ne pas être si fat positive que ça, et exclure les corps gros au delà d'une certaine taille ou possibilité à être sexualisés de manière mainstream. C'est un débat qui divise la communauté body/fat posi car il n'y a pas vraiment de solution à part, à notre échelle individuelle, accorder davantage de place aux corps "plus gros". C'est délicat, mais il est essentiel de garder ça en tête, d'y réfléchir. Bref, lisez-le.

Cette chouette vidéo contre les injonctions à la minceur


Si vous êtes parent.e.s... pitié, cultivez la bienveillance, l'amour, l'optimisme de votre enfant face au miroir, et aux autres. Vous avez un rôle considérable dans nos constructions sur ce plan, j'en sais quelque chose...

Ce dessin de Sanaa K (une fois de plus :))) )


Pour que votre année 2017 soit placée sous le signe du self love !